Anecdotes tant insolites que choquantes.

Au début Marc X, croit à une mauvaise blague. Lui, célébre sur internet? Qu'est-ce qu'il lui vaut cette soudaine renomée? Marc est un jeune homme comme tan d'autres. Sur son profil Facebook, rien d'extraordinaire: des échanges de photos avec ses amis, des commentaires de vacances, des vidéos des concert de rock...

Seulement voila: un jour, sans qu'on le prévienne, il est pris comme cobaye par un journaliste qui veut montrer combien il est facile de reconstituer le portrait intime de quelq'un à partir de ses traces sur Internet. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la pêche est fructueuse. Parmi les différents sites que le journaliste a épluchés, c'est Facebook qui lui a fourni le plus d'informations, grâce auxquelles il a pu raconter toute la vie de Marc: le nom de son employeur et de  ses ex, ses goûts en matières de filles ("petits seins, cheveux courts"), le récit de son voyage au Canada, d'une soirée sympa dans un bar, d'un après-midi  sur la plage... Jusqu'à son numéro de portable!!!!

Cela n'a pas traîné: trois semaines après la publication de l'article, les collègues de Marc savaient tout de lui.

 

Science & Vie Junior - Mathilde Fontez.

 


 

Mercredi 31 octobre 2007, le jeune Kevin Colvin, stagiaire à l’Anglo Irish Bank, a prévenu ses supérieurs qu’il serait absent le lendemain pour «raisons familiales». Le 1er novembre, son patron lui a envoyé sa réponse : «Merci de nous avoir prévenu. J’espère que tout va bien à New York. (Sympa la robe).» En pièce jointe, une photo de Kevin déguisé en fée en train de fêter Halloween. Son patron l’a trouvée quelques heures après la soirée sur le site communautaire Facebook.

L’anecdote fait maintenant le tour d’Internet. Elle est symptomatique du peu d’intimité que le réseau social offre à ses adhérents et des formidables possibilités offertes par la mine d’informations collectées. Car l’utilisateur de Facebook peut révéler tout ce qu’il veut : sa date de naissance, son adresse, ses goûts musicaux, ses voyages, ses envies les plus folles, son obédience religieuse, ses loisirs nocturnes, son parcours professionnel, ses fréquentations, son humeur du jour, ses rendez-vous.

 

Le Figaro - Marie-Catherine Beuth   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×